Résumé des propositions sur le 1er degré contenues dans le rapport "Refondons l'école"

Attention, il s’agit du rapport…

Ce n’est aucunement un projet de loi.

Globalement…

Il est à noter l'importance du pédagogique dans la refondation annoncée de l'école "La refondation sera pédagogique ou ne sera pas" (p. 27).

Les grands principes sont énoncés: Affirmation du socle commun / Développement de pédagogies plus individualisées / Transformation de l'évaluation / Décentralisation /Rappel de la création de 60 000 postes sur le quinquennat / Rénovation de l'évaluation des élèves et des enseignants.

 

Dans le détail

1. Affirmation de la priorité à l'école primaire

Affecter en priorité les moyens supplémentaires en personnels qui vont être créés dans les écoles maternelles et primaires en ciblant d’abord les territoires en difficulté.

2. Ecole maternelle

  • · Regroupement en un seul cycle des PS-MS-GS
  • · Affirmation de la scolarisation dès deux ans (p. 28-29)

3. Pédagogie: plus de maîtres que de classes

  • · Affecter plus de maîtres que de classes pour permettre aux équipes pédagogiques de travailler autrement et mieux
  • · Cette mesure doit concerner en priorité les territoires en difficulté, bénéficier d’abord aux premiers niveaux d’enseignement, CP-CE1, et être généralisée progressivement.
  • · Le redoublement serait aboli
  • · Le système de notation des élèves serait maintenu
  • · Les sanctions seraient moins punitives que "pédagogiques et éducatives", les élèves exclus seraient pris en charge par l'établissement ou par une "structure extérieure"

4. Langues étrangères

Enseignement d'une langue étrangère dès le CP avec des maîtres qualifiés (p. 29)

5. CM2/6ème

  • · Pour passer de manière progressive du maître unique aux professeurs spécialisés,

organiser un enseignement regroupé en champs disciplinaires et faire davantage travailler ensemble professeurs des premier et second degrés (exemple: les élèves auraient un seul enseignant du CP au CE2, puis deux ou trois professeurs – un pour les sciences et technologies, un autre pour l'histoire-géographie et les lettres, etc. – du CM1 à la 5e, et davantage par la suite (p. 30)

  • · Redéfinition des cycles pouvant être situés sur les deux niveaux d’enseignement

6. Programmes

  • · A revoir et renforcer l'Education culturelle et artistique (p. 36)
  • · Associer les enseignants à l’élaboration des programmes

7. Repenser l'architecture des écoles

Prévoir un cahier des charges évolutif État/collectivités pour adapter les locaux et équipements aux besoins d’une École ancrée dans la société du XXIème siècle et garantir une plus grande égalité entre les territoires (p. 36)

8. Les rythmes scolaires (p. 36-37)

  • · Pas plus de 5 heures de cours en primaire, en 6ème et en 5ème, 6 heures de cours en

4ème et en 3ème avec au moins 1H 30 de pause méridienne

  • · Le temps libéré en fin d’après-midi serait occupé à des activités culturelles et sportives (accueillir les élèves au moins jusqu'à 16h30, voire 17h00)
  • · Passer à la semaine de 4 jours et demi
  • · La demi-journée supplémentaire serait le mercredi, avec possibilité de dérogation au niveau des communes
  • · Allonger l'année scolaire de une à deux semaines, voire revenir sur le zonage de certaines petites vacances ou de toutes les vacances pour respecter l'alternance 7/2, sept semaines de cours / deux semaines de vacances
  • · Intégrer l’aide personnalisée dans le temps scolaire et organiser l’accompagnement du travail personnel à l’école même, dans le cadre d’une réforme des rythmes. Ceci signifie la suppression effective des devoirs à la maison (p. 29)
  • · Pour les collectivités, nécessité que l’Etat accompagne financièrement les collectivités dans la mise en oeuvre de la réforme par la mise en place d'un fonds de compensation destiné à assurer l'égalité territoriale
  • · Au collège et au lycée, « reconquête du mois de juin » en réformant les procédures d'orientation et de passage des examens de manière à pouvoir retarder les conseils de classe à la fin du mois de juin

9. L’élève en situation de handicap

  • · Mise en place des conditions d’accueil, tout particulièrement l’accessibilité des locaux, l’adaptation des matériels pédagogiques
  • · Doter les personnels auxiliaires de vie scolaire (AVS) et emplois vie scolaire (EVS)

d’une formation préalable à leur prise de fonction, d’un statut et d’un cadre professionnel stable, en distinguant accompagnement scolaire (aide à l’élève dans son travail scolaire) et accompagnement de vie (aide liée à la nature même du handicap)

10. Une véritable formation initiale et continue

  • · Création des ESPE: écoles supérieures du professorat et de l’éducation et obligation de formation continue (p. 39-40)
  • · Faire toute leur place à des praticiens en activité (professeurs du primaire et du secondaire mais aussi inspecteurs, chefs d’établissement, associations…) aux côtés des universitaires dans les équipes de formateurs des ESPE
  • · Rendre effective l’obligation de formation continue pour tous les enseignants, ce qui implique une obligation pour l’État de la mettre en oeuvre

11. Carrière – statut des enseignants

  • · Inclure le temps de concertation, de rencontre parents… dans le temps de travail
  • · Une véritable médecine du travail...
  • · Développer la notion de parcours professionnel et concevoir des « carrières » diversifiées: les enseignants doivent pouvoir accéder non seulement à d’autres niveaux d’enseignement mais aussi à d’autres types d’activité et de responsabilité (possibilité d'exercer d'autres fonctions que l'enseignement: référents auprès des parents, coordinateurs de niveaux et de disciplines, de suivre les « décrocheurs »
  • · La concertation propose de revoir la nature et la finalité de l’évaluation des personnels
  • · Avec la proposition de faire travailler les enseignants du 1er degré dans le 2nd degré (et inversement), cela impliquera que les enseignants devraient travailler plusieurs disciplines – la question du statut des enseignants (datant de 1950) est donc en jeu.

 12. Education prioritaire

  • · renforcer l'Education Prioritaire (p. 44): l’éducation prioritaire doit s’ouvrir pour revenir au principe « donner plus à ceux qui ont moins »
  • · Affecter dans les territoires en difficulté des enseignants expérimentés et, si possible, volontaires

13. Statut des établissements

  • · Changements sur la gouvernance des écoles. Création d'un statut de directeur d'école: « Définir enfin un véritable statut des directeurs d’école et leur donner les moyens pour qu’ils puissent accomplir l’ensemble de leurs missions et devenir les interlocuteurs reconnus de leurs partenaires »
  • · Développement et obligation des Projets Educatifs Locaux. Introduction d'une part d'autonomie (p. 44)

14. Les instances de concertation

  • · Redéfinir les missions et les méthodes de travail des instances locales de concertation (CDEN et CAEN) pour qu’elles deviennent de véritables espaces de dialogue.