Notation individuelle et inspection

 

La notation individuelle est un pseudo étalonnage d’une valeur professionnelle qui reste sujet à caution et qui par ailleurs n’améliore nullement le système.

 Cette notation est souvent ridicule, encadrée de fourchettes, alignée sur des moyennes,et sur laquelle on applique des péréquations.

 

 Depuis 1984 la loi ne fait plus obligation de noter la fonction publique :  "  les notes et appréciations générales attribuées aux fonctionnaires et exprimant leur valeur professionnelle leur sont communiqués "  et «  les statuts particuliers peuvent ne pas prévoir de système de notation » (art 17, L.17.7.83) ;

 

Une mauvaise note en supposant qu’elle ne soit pas la manifestation d’un arbitraire mais qu’elle pointe un vrai problème a des conséquences connexes indéniables : a-t-on jamais vu une situation s’améliorer en gênant la mutation d’une personne, en bloquant son avancement ; la notation peut avoir des conséquences lourdes pour chacun voire dramatiques ; elle intervient pour l’avancement par le jeu des choix ; elle intervient dans les barèmes de listes d’aptitude, pour changer de corps, dans les mutations. Il serait bon, de la retirer des ces secteurs en faisant avancer tout le monde au même rythme.

 

 

Elle est l’occasion pour certains inspecteurs de manifester leur pouvoir : cela va de la baisse de la note à l’appréciation scandaleuse à des remarques sur la personnalité, en passant par l’entretien humiliant.

 

Une évaluation des personnels, des écoles doit être formative et mettre en rapport le travail individuel et collectif des enseignants et des autres membres des équipes avec les objectifs poursuivis. Elledoit  permettre de vérifier à partir de critères précis l’adéquation de la pratique du métier du personnels et des équipes avec les missions qui leur sont confiées dans le cadre du projet d’école. Les décalages constatés devraient donner lieu à la mise en œuvre d’un contrat de formation ou à une modification du projet.