DECLARATION PREALABLE DU SGEN-CFDT

               

 

Madame la Directrice d’Académie,

 

Si nous siégeons aujourd’hui pour traiter en particulier le mouvement des personnels du premier degré en Haute-Vienne, nous souhaitons néanmoins attirer votre attention sur des situations de personnels qui nous semblent inacceptables. Il s’agit des cas de retrait de trop perçus sur les salaires. Les collègues concernés ne se rendent compte que leur salaire est ponctionné qu’en regardant leurs relevés de compte. Avertir à l’avance tant de la date du retrait, de la raison et du montant ne serait pas un luxe. Indiquer au personnels à quels recours ils peuvent faire appel serait une évidence. Même si nous savons que le statut des fonctionnaires ne respecte le droit du travail que dans des cas anecdotiques, même si nous savons que l’administration à la droit d’effectuer des retraits jusqu’à ne laisser qu’un RMI, sans tenir compte des charges incompressibles des collègues, proposer un échelonnement de la dette serait simplement humain.

 

Le Sgen-CFDT souhaite plus de transparence et de respect envers les personnels dans ces cas particuliers, plus fréquents qu’il n’y parait, et vous assure qu’il sera très vigilant en ce qui concerne ces situations.