Consignes en cas de non remplacement


 

1. Dès le premier jour : Prévenir immédiatement l’IEN de la circonscription

Organiser l’accueil des élèves du maître absent

Prévenir les syndicats pour un état quotidien précis

2. A l’issue du 2ème jour non remplacé s’assurer, auprès de l’IEN, de l’affectation d’un titulaire-remplaçant.

Dans le cas contraire : demander aux parents d’élèves de bien vouloir garder leurs enfants ; informer l’IEN ; avertir également les syndicats.

Rappel :

Si l’absence commence le :                     les élèves ne sont plus gardés à partir du :

Lundi                                                              è jeudi matin

Mardi                                                              è   vendredi matin

Jeudi                                                              è lundi matin

Vendredi                                                                             è   mardi matin

 

3. Modèle de lettre pour informer l’IEN

 

Monsieur l’Inspecteur, Notre collègue……………………………………. est absent (e) depuis le ……………………..

Jusqu’à présent, vous n’avez pas pu pourvoir à son remplacement. C’est pourquoi, nous avons demandé aux parents de ses élèves, de bien vouloir garder leur enfant. Nous ne pouvons accepter de désorganiser le travail de toutes les classes, par la répartition entre elles des élèves de notre collègue absent (e).

Nous vous prions de croire…………………..

Le Conseil des Maîtres

 

 

 

4. Modèle de lettre aux parents

Madame, Monsieur,

Le maître (la maîtresse) de votre enfant est absent (e) depuis le……… L’administration prévenue immédiatement, n’a pas été en mesure de pourvoir à son remplacement. Afin de ne pas désorganiser le travail de toutes les classes de l’école, nous sommes au regret de vous demander de vouloir garder votre enfant à partir du……….

De notre côté, nous informons de notre décision les représentants syndicaux et l’administration.

Nous souhaitons par cette action obtenir rapidement un remplaçant pour notre collègue.

Croyez, Madame, Monsieur, …………….L

Le Conseil des Maîtres