SIX SEMAINES DE CONGÉS ? UN DÉBAT SÉRIEUX... À NE PAS BACLER

Publié le par L'équipe SGEN du clic Limousin

 

Les déclarations de Vincent Peillon sur la réduction des vacances scolaires d'été ont eu un écho important, preuve s'il en est que la question des rythmes scolaires dépasse de loin les murs de l'école.

Le Sgen-CFDT n'est pas surpris. Ces propos reprennent des déclarations antérieures. Elles ne font que rappeler un débat ouvert depuis longtemps et considéré comme nécessaire par le plus grand nombre. Une réforme des rythmes contribuant réellement à la refondation de l'école ne saurait se limiter à un aménagement des horaires du premier degré.

L'organisation de l'année scolaire concerne l'ensemble du système éducatif, et a de multiples incidences de la vie de nos concitoyens. Pour la seule institution scolaire, ce débat implique, par exemple, de traiter de l'organisation de l'ensemble des examens.

La question qui est posée aujourd'hui, c'est celle d'un débat public large et ouvert pour préparer des décisions, sinon consensuelles, du moins acceptables par tous.

Pour le Sgen-CFDT, il faut que les personnels soient directement partie prenante d'une réflexion qui ne sera pas sans avoir des répercussions importantes sur la pratique de leur métier et sur leurs conditions de travail.

Le ministre a avancé la date de 2015. Cela laisse le temps de l'expression de tous. Le Sgen-CFDT demande que le ministre assume ses propos en se donnant les moyens d'une très large concertation, associant tous les acteurs concernés et pas seulement leurs représentants.

Commenter cet article