Pourquoi le Sgen-CFDT n’appelle pas à la grève le jeudi 31 janvier ?

Publié le par L'équipe SGEN du clic Limousin

Le Sgen- CFDT, a toujours agi en faveur du dialogue social. Des négociations sont en cours. Nous voulons les mener à terme…

 

·         Le Sgen est mobilisé, avec la CFDT, contre le jour de carence, mesure injuste, inefficace, culpabilisante. Nous demandons sa suppression!

·         Le Sgen est mobilisé, avec la CFDT, pour le pouvoir d’achat des agents. Nous revendiquons un signe fort et immédiat sur le point d’indice.

·         Le Sgen est mobilisé, avec la CFDT, pour la défense des personnels et porte haut sa voix dans le cadre de l’agenda social débuté en septembre.

 

Dans ces conditions, la grève le 31 janvier est prématurée.

 

Sur la grève FSU/CGT/SUD du 31 janvier…

 

C’est une journée à l’initiative de la CGT, de la FSU et de SUD sur le thème des salaires dans les fonctions publiques.

Force est de constater qu’elle ne rassemble pas comme d’habitude l’ensemble des organisations syndicales (il manque en particulier la CFDT 2ème organisation de fonctionnaires, FO 3ème organisation de fonctionnaires, Unsa etc…). Si le revendicatif de cette journée est largement partagé, la stratégie d’une journée de grève le 31 janvier pose question. En effet, cette journée est présentée par les organisateurs comme devant peser sur la journée de négociations du 7 février 2013, dans le cadre de l’Agenda Social! Or la réunion du 7 février n’a pour ordre du jour que la mise en place du calendrier et de la méthode de travail pour la négociation PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIERES, REMUNERATIONS… Il ne sera en aucun cas question du fond (pour preuve, il vous suffit de prendre connaissance du calendrier de l’agenda social - sur le site de la CGT fonctionnaires.

 

Sur le dossier salarial, la CFDT a toujours privilégié les actions nationales unitaires (connaître les positions de la CFDT sur les questions salariales dans la Fonction Publique: ICI). Or en imposant à toutes les organisations syndicales les thèmes et la date de cette grève, la CGT, FSU et Solidaires rendent une action vraiment unitaire impossible et prennent le risque d’un mouvement sans ampleur qui nous placerait dans une position de faiblesse vis-à-vis de nos interlocuteurs.

 

De plus cet appel  à la grève du 31 janvier sur les motifs évoqués ci-dessus (salaire, jour de carence) s’accompagne d’un patchwork très large et peu compréhensible pour de nombreux collègues. Le Sgen-CFDT ne s’oppose pas à la Refondation… nous demandons que les équipes enseignantes puissent se faire entendre sur l’application des rythmes scolaires… Nous nous mettrons en grève pour peser au moment opportun et non pour la mise en place d’un calendrier… Ne gaspillons pas notre argent et notre énergie!  

 

C’est pourquoi, le Sgen-CFDT n’appelle pas à cette grève.

Publié dans Actualités

Commenter cet article